Les toiles vagabondes

Les toiles vagabondes

Mes toiles vagabondes vous mèneront vers un voyage intérieur.

Koï

La fluidité des ondes, les volutes, le bouillonnement des eaux plongent l’esprit dans un espace indécis entre l’eau et la berge et vous embarquent dans un voyage aquatique.

Bleus de Prusse profonds, indigos délicats, transparences des couleurs, vous conduisent dans les méandres des rivières. Suivez la trajectoire des poissons lumineux, imaginez leurs courses aquatiques et perdez-vous dans mes toiles !


Ou suspendre une toile vagabonde ?

Mes toiles vagabondent au gré du temps et des espaces.
Elles s’adaptent aux contextes. Recto-verso « une vagabonde » peut se suspendre partout. Contre un mur bien sûr mais aussi devenir une cloison légère, à mi – hauteur ou du sol au plafond.


Particuliers : Une toile s’accordera parfaitement dans votre lieu de vie mais vous n’êtes pas sûr. Contactez-moi pour un devis et pourquoi pas une mise en espace virtuelle ?

Professionnels : Une ou plusieurs pièces trouveront leur place dans les espaces publics des entreprises, les hôtels et restaurants, les espaces de co-working…
Vous avez des espaces à délimiter ponctuellement ou bien de façon permanente : salles d’attente, halls d’entrée, couloirs, salles de restaurant ? Avec une de mes vagabondes de nombreuses possibilités s’offrent à vous pour transformer votre lieu de travail, les lieux de passages ou d’attente en espaces chaleureux qui mènent l’esprit vers la créativité, la réflexion : créer un espace qui brise la monotonie !

Créations sur-mesure, commandes spéciales : vous avez une idée, un thème vous plaît en particulier, parlons-en

Côté technique :
  • Largeur : de 0.90 à 1.10 mètres
  • Hauteur : de 1 à 12 mètres voir plus.
  • Techniques : huile et broderies sur toile libre
  • Support : drap ancien choisi pour sa matière et son histoire. Lin, chanvre ou coton.
  • Peinture : huile et divers liants
  • Fils : coton ou polyester.
  • Accrochage : un fourreau en haut et /ou en bas de la toile vous permet d’y glisser, un bambou léger, une barre de métal, une baguette de bois. Deux crochets suffisent pour suspendre le panneau. Plusieurs panneaux peuvent être glissées sur une même baguette pour former une cloison longue ou la moduler. Accrochage sur une équerre contre un mur possible.
  • Poids : 500 gr au mètre linéaire + support d’accrochage.
  • Traitement ignifuge ou anti-tâches possible.
  • N’hésitez pas à me contacter, je répondrais avec plaisir à toutes vos questions.

A l’attention des professionnels : Déduction fiscale pour l’achat d’œuvres d’art sur service-public.fr