À propos

Le Quatrième Tiers est une revue consacrée aux artistes du Berry, de la région Centre, et parfois d’un peu plus loin. Conçu comme un portfolio de 12 pages, dans un grand format 24/30, le Quatrième tiers est avant tout un journal de rencontres, de mes rencontres, où seule la parole de l’artiste compte. Dans cette revue, vous ne trouverez ni commentaire, ni analyse, ni bio, mais la retranscription fidèle d’une interview, tel un Verbatim.

 

Le Quatrième Tiers, numéro 13 !
Un portfolio consacré à l’artiste plasticienne Laurence Bernard. Extrait : « Je peins des femmes, nues. En intimité. Des femmes sans visage. Je peins des corps à taille réelle sur des draps en lin ou en métis que je choisis pour leur matière, en gardant toutes les aspérités du tissu : l’usure, les plis, les contours, les empreintes des corps, les taches d’encre et de peinture… »

 

 

 

Envie de vous abonner, cliquer sur https://le-quatrieme-tiers.com/abonnement/

en savoir + sur  https://le-quatrieme-tiers.com/

Facebook :

https://www.facebook.com/LeQuatriemeTiers/

https://www.facebook.com/raynal.pellicer/

 

https://ello.co/raynalpellicer

Lorsque Anne des éditions Potentille m’a envoyé les textes de Christian Degoutte, elle m’a dit :  » je te laisse choisir une de tes toiles, je trouve que ton travail correspond aux écrits de Christian  » J’ai lu et j’ai tout de suite pensé à ma série fé-mi-ni-té, c’était une évidence.

J’ai donc envoyé quelques images à Anne puis ensuite à Christian, mon évidence devenait la leur … voici l’ouvrage édité.

7-

Joie bruyante de septembre – rires des filles aux terrasses bondées d’après les cours- mêler ses jambes aux jambes incessantes des rues- caresser d’une prairie de jambes les visages tombés morts

Christian Degoutte – Extrait de Guitare, profonde fontaine. Ghost notes, éditions Potentille-2017

Vous pouvez vous  procurer l’ouvrage sur le site des éditions  : https://potentille.jimdo.com/ ou chez un libraire qui aime la poésie !

DECHIRURES INTIMESRéalisé dans le cadre du TREAC, le journal de résidence de Laurent Herrou, Autoportrait en Cher (et en mots) vient de paraître aux éditions Jacques Flament.

Laurent Herrou a bénéficié entre janvier et juin 2016 d’une résidence au Collège François le Champi du Châtelet (Cher) grâce au dispositif TREAC (Territoires et Résidences d’Education Artistique et Culturelle).
La Maison de la Culture de Bourges, partenaire majeur de ce projet, a publié au jour le jour le  présent Journal de Résidence de l’auteur sur son site internet.

 

Préface : Olivier Atlan

illustration couverture : Laurence Bernard